Là où les plumes se retrouvent.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 28/09/2015
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Céleste    Ven 9 Oct - 12:40

Coucou tous le monde ! Encore un petit texte, écrit il y a un bout de temps maintenant. C'est une scène d'amour un peu lyrique comme j'aime bien en faire. J'attends vos réactions !


Le soleil d’été flamboie sur l’épaule de Céleste. Quand elle a enlevé sa barrette, les rayons orangés se sont entremêlés avec ses mèches blondes, et l’astre entier s’est vu entrainé dans le filet de sa chevelure lorsqu’elle a commencé à danser. Le soleil déclinant tournoie à présent avec elle, s’écoule dans les plis fins de sa robe neuve, embrase son cou, sa poitrine et ma rétine, de sorte que je dois plisser les yeux pour voir sa silhouette valser au milieu du champ.

Céleste danse sans raison, ou plutôt pour mille raisons insignifiantes ; pour que les volants de sa robe virevoltent autour d’elle, pour que les herbes hautes chatouillent ses jambes nues, pour goûter la légèreté de l’air sur la légèreté de son corps. Et moi, je reste assis sur le petit muret de pierre pour le simple plaisir de la regarder. A chaque tour qu’elle fait sur elle-même, son visage rose se tourne vers moi, et la courbe de son menton est comme une caresse sur ma peau. Elle sourit ; ses dents blanches scintillent, et je sens s’engouffrer dans mon corps le souffle du mistral et l’haleine du sirocco. Toujours quand je croise son regard, je sens dans mon bas-ventre battre les saisons.

Enfant déjà, quand je l’apercevais dans la cour de l’école, bousculant ses amies dans une de ces disputes qui s’achèvent toujours sur des éclats de rire, le temps me paraissait plus clair et la vie plus joyeuse. Chaque jour un peu plus, lorsque nous parlions ensemble, je sentais la lumière crépiter dans mon corps, et mon nom dans sa bouche me semblait un caramel dans la mienne.

Cet été sur les plages de Corse, j’ai vu le soleil briller davantage sur son dos nu que sur le sable blanc, j’ai senti la douceur de ses bras dans la fraîcheur des vagues ; et le feu du simoun a envahi mon ventre.

Certains soirs orageux, quand les cymbales du ciel cinglent le tambour de la pluie, il lui arrive de se blottir contre moi, par instinct ou par jeu ; et ses mèches soyeuses sont autant d’éclairs qui caressent ma peau et sèment la tempête dans ma poitrine.

Et aujourd’hui, assis devant cette étendue blonde et drue qui ondule au rythme du corps de Céleste, je laisse la braise solaire m’assaillir dans les vagues brûlantes de sa robe neuve, dans les sandales blanches abandonnées par ses pieds au bord de mon mur, dans l’aiguille éblouissante de la barrette laissée dans ma main ; et c’est mon cœur qui brûle comme un champ dans le soir, qui se soulève et vole comme un volant de soie et qui, coup après coup, bat l’ardente mesure de la valse enflammée de Céleste.

Mon père me rejoint ; la lumière orangée colore son front dégarni et son sourire fatigué ; il s’appuie contre le muret et me frotte l’épaule, ses yeux gris perdus dans la même direction que moi ; je sens une ombre de fierté dans son soupir.


« Tu ne trouves pas que cette robe va vraiment bien à ta sœur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Critiquante

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 26
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Céleste    Sam 10 Oct - 10:03

Magnifique texte, comme toujours. Tu es le dieu des images littéraires !
J'aurai aimé en savoir plus sur le physique et l'âge des personnages, sur l'apparence réelle de la robe, pour mieux m'imaginer la scène, mais je chipote !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lacritiquante.wordpress.com
Esmée

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Céleste    Lun 12 Oct - 19:30

Dans le genre lyrique, je dois dire que c'est assez réussi. Le travail sur le mouvement, l'entremêlement des images, l'alternance puis la quasi assimilation du "elle" et du "moi"... C'est un bel instant que tu as suspendu sous nos yeux. J'ai particulièrement apprécié le décalage (mais peut-on vraiment parler de décalage dans une telle unité?) entre les éléments de description traditionnels (le soleil, le champ, la robe...), et les touches un peu plus exotiques ("l'haleine du sirocco, "le feu du simoun"), qui confèrent du caractère à l'ensemble. Tu as un don indéniable pour filer la métaphore.

Il y a juste deux petits passages qui m'ont un peu gênée... :

Thomas a écrit:


Enfant déjà, quand je l’apercevais dans la cour de l’école, bousculant ses amies dans une de ces disputes qui s’achèvent toujours sur des éclats de rire

Je ne suis pas une grande fan du participe présent, même si je reconnais qu'il s'impose ici à cause de la structure de la phrase. Cependant l'ensemble est trop long et casse la fluidité du rythme. De plus, je trouve que l'expression "s'achever sur quelque chose", bien qu'elle soit tolérée grammaticalement, n'est vraiment pas jolie à l'oreille. Le seul cas qui ne me gêne pas, c'est celui où ce "quelque chose" est une note. Autrement, elle me paraît toujours un peu lourde et bancale.

Thomas a écrit:
« Tu ne trouves pas que cette robe va vraiment bien à ta sœur ? »

C'est plus personnel, mais je trouve que cette phrase de fin ne fait pas... phrase de fin x). Elle m'a légèrement déçue par rapport au reste. Je ne sais pas trop pourquoi. Pas assez décisive, peut-être... ? Je la trouve un peu longue elle aussi ; elle manque de naturel. L'idée de finir sur une question, laissée ainsi en suspens, est excellente en elle-même, mais cette question doit être pesée avec le plus grand soin, aussi bien dans le sens que dans la forme. Or ici, je trouve que la forme n'est pas tout à fait au rendez-vous... :-/ Bon après, ça reste de l'ordre du détail, mais je tenais tout de même à t'en faire part. ^^

Voilàààà. Vive les pingouins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Céleste    

Revenir en haut Aller en bas
 
Céleste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Perchoir :: Vos textes :: Nouvelles :: Textes achevés-
Sauter vers: