Là où les plumes se retrouvent.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le Sujet n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ojilis

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Le Sujet n°1   Dim 11 Oct - 14:51

Voici le prologue de mon histoire en cours:

Elle poussa la porte de son museau et se retrouva plongée dans un immense cahot. Partout des gens courraient et se bousculaient. Elle pensait aussi qu’ils criaient mais elle ne pouvait pas en n’être sûr parce qu’elle n’entendait plus rien à par un sifflement strident.
Elle ne tergiversa pas très longtemps, elle savait se qu’elle devait faire et n’hésita pas une seconde de plus.
Elle commença à courir dans la même direction que toutes les autres personnes. Et arriva au bout de quelques minutes devant une sortie de secours où tout le monde essayaient de passer en même temps.
Elle freina des quatre pattes pour ne pas faire trébucher les gens, se qui aurait provoqué une plus grande panique.
Elle réfléchi quelques instants, et ne trouvant pas d’autre solution, elle se dit que se n’était peut être pas une si mauvaise idée que ça.
Elle retourna sur ses pas pour prendre un peut d’élan et alla s’écraser contre les trois per-sonnes de derrière, les faisant tomber et provoquant un effet domino.
Quand tout le monde fut par terre, elle marcha sur leur dos et put sorti sans se faire attraper.
Arrivée dans les jardins, elle découvrit la grande grille ouverte. C’était la première fois qu’elle la voyer comme ça et ça lui faisait vraiment blizzard, au dernier moment elle se demanda si elle devait vraiment y aller. Puis elle se dit que rien ne pouvait être pire qu’ici, et elle sauta dans l’inconnue.

Elle redoubla de vitesse, sentit l’air frais de la liberté s’engouffrer dans ses poils. Elle passa la grande porte et… freina si fort qu’elle failli tomber le nez dans la poussière.
Partout des bruits assourdissant lui faisaient mal aux oreilles, qui avaient retrouvés toutes leurs fonctionnalités, se qu’elle aurait préférait éviter puise que tous les sons était multipliés par deux quant elle était sous cette forme. De grandes voitures rouges jetaient de l’eau sur la bâtisse en flamme et des centaines de personnes admiraient le massacre derrière des barrières jaunes et blanches.
Mais dès qu’elle arriva, toutes les attentions se braquèrent sur elle. Et il n’y eu plus que le bruis des gens qui voulaient sortir du grand bâtiment.
Les hommes qui essayaient de contenir la foule avaient dégainé leur arme à feux, et tous reculaient petit à petit.
Elle avança d’un pas très lent et aussitôt un des hommes tira à ses pattes.
-Euh…est-ce que quelqu’un pourrait appeler la SPA s’il vous plait, demanda l’un d’eux, on ne va pas tirer sur cette pauvre bête tout de même !
Il y eu plusieurs « c’est fait » et l’homme hocha la tête d’un air approbateur et regarda l’animal qui se trouvait devant lui. Il c’était sagement assis, sa langue rose pendante malgré la fraîcheur de la nuit.
Le bipède s’approcha et elle vit qu’il ne devait pas avoir plus de 25 ans, elle senti aussi qu’il avait peur, ça devait être sa première mission sur le terrain et avec de bon yeux on pouvait voir chacun de ces muscles tremblaient. Il tendit sa main enroulée dans une veste à l’animal qui, malgré sa peur, se forçait à ne pas bouger. Ce ne fut que quand le jeune homme baissait sa main pour le toucher que la bête mordit dans la veste et fila à toute vitesse
Une dizaine de balle sifflèrent à ses oreilles mais heureusement elles ne la touchèrent pas.
Arrivée devant les barrières jaunes et blanches, elle les sauta d’un bon agile et atterrit dans la foule qui s’écartait sur son passage.
Le terme exact n’était pas vraiment s’écartait mais plutôt s’enfuyait. Très vite il y eu un grand vide autour d’elle, et les chasseurs n’aller pas tarder à la repérer.
Elle regarda en arrière : des dizaines de petites lumières s’afféraient à la chercher. Elle n’eut pas le temps de réfléchir, car déjà l’une d’elle se braquait sur elle et l’homme qui la tenait criait « je l’ai trouvait »
Et elle détala comme un lapin.

Les rues étaient désertes et il n’y avait pas beaucoup de chance qu’on la remarque, elle alla dans une petite impasse la plus sombre, elle avait semé ceux qui la pourchassaient mais si elle restait sous cette forme tout le monde pourrait leur dire où elle se trouvait.
Elle revérifia qu’il n’y avait personne, et se transforma.
Et là où se tenait l’animal sauvage que tout le monde craignaient, il n’y avait plus qu’une jeune fille que personne ne regarderait.
Elle alla au point de rendez-vous mais elle n’y trouva que la voiture vide. Et elle comprit pourquoi ça avait eu lieu plus tôt que prévue.
Elles avaient échoué.
Elle regarda le ciel et le remercia de lui avoir permit de sortir même si c’était au prix d’une vie.
Elle chercha un endroit abrité du regard des autres et opta pour une sorte de cabane grossière faite de carton et de branche à la lisière de la forêt, a côté d’une voie ferrée. Elle s’assit dans le coin le plus sombre et se mit à pleurer comme une petite fille qu’on punit alors qu’elle n’a rien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Critiquante

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/09/2015
Age : 26
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le Sujet n°1   Dim 11 Oct - 18:44

Oulahaha, je suis curieuse de voir de quelle créature il s'agit !
On visualise tout à fait la scène et j'aime bien me mettre directement dans le bain quand je lis une histoire donc je trouve ce type de prologue parfait.
Le seul reproche que je peux te faire, c'est le choix des temps du passé. Un bon gros présent de l'indicatif me semblerait plus efficace ? Mais ce n'est qu'un avis Smile
Hâte de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lacritiquante.wordpress.com
Thomas

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 28/09/2015
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Sujet n°1   Ven 16 Oct - 21:10

Je plussoie ma voisine du dessus : on est pris dans l'action, et le fait qu'on suive vraiment l'histoire par les yeux de la fille/bête installe un vrai suspense pour la suite.
Personnellement, le choix des temps au passé ne me dérange pas ; le présent aurait peut-être été plus dynamique, mais il aurait sans doute fallut adopter une narration à la première personne pour lui donner sa pleine mesure, et le mystère que tu instaures dans ce début de récit aurait été plus difficile à maintenir. Je pense que tu as fait le bon choix.

Gare à l'orthographe par contre ! Tu nous avait prévenu que ce n'était pas ton point fort, mais il y a certains endroit où ça rend la compréhension difficile : "elle pénétra dans un immense cahot" (j'avais lu "cachot" au début, tu imagines mon désarroi dans la suite de la lecture !). Il y a aussi des moment où ça fait sourire, ce qui casse l'ambiance : "ça lui faisait vraiment blizzard" (mais je pense que c'est le correcteur automatique qui est ici en cause ^^)

Bon début en tout cas, j'attends la suite avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeïphora

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Le Sujet n°1   Dim 18 Oct - 17:37

J'ai déjà eu le privilège de lire quelques fragments de ton histoire, dont ce prologue en fait partie.
J'avoue avoir maintenant hâte de tout lire à la suite... Wink

Tu utilises des tournures de phrases relativement simples ce qui permet de plonger facilement dans l'histoire. Je trouve que l'on ressent bien les émotions de l'animal/jeune fille; sa peur, sa solitude,...

Ecrivant moi-même au passé, cela ne m'a pas gênée. Sinon je rejoint La Critiquante, je n'apprécie pas vraiment les prologues qui mettent trop de temps à "démarrer". Ici, on se fait emporter dans l'action, présente dès les premières lignes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ojilis

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Le Sujet n°1   Mer 21 Oct - 22:37

Pour commencé je voudrais m'excusée pour les fautes impardonnables que j'ai commise, je pensais vraiment les avoir corrigés (mais comme vous l'avez surement remarqué, je ne sais pas écrire, s'en est affolant ^^).
Sinon, je suis très contente que mon texte vous ait plut mais pour la suite, il va falloir attendre que je l'ai entièrement finit (ce qui peut prendre un loin moment vu que je l'ai commencé en 2012 et que j'en suis encore qu'au début) et, oui, je suis maléfique Twisted Evil .

_________________
Ton œil est un océan de larmes,
Quand je le voie, je m’y noie
Car ta tristesse m’assassine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Sujet n°1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sujet n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pardon à tous et à toutes pour le sujet que j'ai emis sur LUC EWING TEMUNI!!!!!
» Controverse (sujet verrouillé)
» question technique au sujet d'un tondo
» Sujet de mémoire sur le roman d'aventures
» SOLDES (proposition sujet unique)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Perchoir :: Vos textes :: Romans :: Projets en cours-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: