Là où les plumes se retrouvent.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gagner la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loulou



Messages : 6
Date d'inscription : 28/07/2017

MessageSujet: Gagner la guerre   Mar 8 Aoû - 23:32

J'inaugure ce mois avec un très court texte qui se situe dans un univers de fantasy sur lequel je travaille en dilettante. Il prend le thème à l'envers... ou plutôt sous un angle particulier, je vous laisse découvrir. Hâte de voir vos retours Wink



•••



Ils avaient gagné la guerre. Les pirates avaient été anéantis, leur ville sainte tapissée de bombes. Encore maintenant, les rescapées faisaient vibrer le silence des ruines quand un rat trébuchait dessus. Il ne restait plus rien de leurs ennemis.
Ils avaient enfermé les vieux dieux dans des bouteilles jetées à la mer. Pas de destinataires. Le dernier des combattants reposait dans les souvenirs de celui qui l'avait vaincu, son corps un amas de cendres, quelque part entre ciel et terre.
Le nouvel empereur avait fait interdire la magie. Non, mieux, il l'avait fait disparaître. Elle reposait aux côtés de ses adeptes. Leurs tombes rêvaient d'une victoire qui n'adviendrait pas.

L'Empire respirait l'ordre, la piété et le respect des traditions inventées après la victoire. La paix avait un goût de bon vin dans la bouche des hauts gradés, de poudre à canon dans celle des survivants. Une poudre qui pourrait bien enflammer à nouveau le monde avec elle si les militaires ne l'étouffaient pas rapidement.

Ils avaient gagné la guerre, certes. Mais à quel prix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pumpkin
Admin
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 25
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Gagner la guerre   Mer 9 Aoû - 15:46

For the record: 175 mots.

D'abord, une analyse globale.

En règle générale, j'aime bien les textes courts parce qu'ils sont denses et percutants. Le tien est court mais manque de matière, et ce qu'il apporte reste flou. Avec une poignée de mots, tu essayes de planter un décors et de transmettre une ambiance. Là où tu fais fort, c'est que tu y arrives presque, avec moins de deux cent mots ! À mon avis, ce texte ne te rends pas honneur : je pense que tu nous montreras bientôt ce dont tu es vraiment capable. Mais ce texte ne me semble pas très abouti.

Maintenant, les détails.

Il y a une petite répétition de "reposer" malgré un bon champ lexical : dernier, souvenir, corps, cendres, entre ciel et terre, disparaître, tombes. Je trouve que c'est symptomatique de tout le texte : c'est un très bon premier jet, mais qui ne me semble pas très travaillé.

En terme de style, je relèves certains mots en trop. C'est une marotte que je vais agiter sous le nez de tout le monde jusqu'à la nausée, mais ça me semble important. Il y en a peu dans ton texte, mais sur moins de deux cent mots, ça compte beaucoup. Par exemple, "Non, mieux", "à nouveau", "rapidement", "certes". Pourtant tu nous proposes quelques excellentes lignes bien assénées :
"Le dernier des combattants reposait dans les souvenirs de celui qui l'avait vaincu, son corps un amas de cendres, quelque part entre ciel et terre."

D'ailleurs, je vais m'attarder un peu sur cette phrase, qui à mon sens est le bijou de ce bref texte. Elle a beaucoup d'impact mais elle est un peu longue, pourtant il lui faut tous ses morceaux : les souvenirs, le corps en cendre et le ciel-et-terre. Alors comment la ciseler encore un peu plus ? En pinaillant. "Le dernier des combattants" peut se raccourcir un tout petit peu sans perdre aucun sens, alors pourquoi s'en priver ? "Le dernier combattant..." Ensuite, "celui qui l'avait vaincu" utilise beaucoup de mots pour une idée simple. C'est le cas pour toutes les périphrases : parfois elles sont intéressantes quand elles évitent une répétition ou donne un éclairage particulier sur l'objet désigné. Mais en l'occurrence, elle sent la maladresse de l'idée mal travaillée. Un seul mot peut désigner "celui qui l'avait vaincu", mais il faut choisir lequel. Je vais donner quelques suggestions mais elles apportent des connotations très fortes qui n'appartiennent pas au texte original : son assassin, son adversaire, son bourreau. C'est le rôle du narrateur de choisir ces nuances pour peindre son ambiance. Là, tu as un point sur lequel gagner en densité à la fois en réduisant le nombre de mots et en plaçant un mot qui peut porter beaucoup plus de sens. (cf. le budget du texte...)

C'est peut-être de ce genre de connotations fortes et de détails dont manque ce texte pour, en une poignée de phrases, planter un décors et transmettre une ambiance. Penchons-nous sur la narration. (Transition !)

J'ai du relire plusieurs fois la deuxième phrase pour être sûr que j'avais bien compris. "Les pirates avaient été anéantis, leur ville sainte tapissée de bombes." Déjà, tu annonces juste avant, en dehors du texte (ce que je déconseille très fortement de faire), qu'il s'agit d'un univers de fantasy, et dès la deuxième phrase il y a ce "tapis de bombes", qui est une technologie et une expression très moderne. Bon, admettons que je prennes le texte pour ce qu'il est, indépendamment de la manière dont on me l'a vendu : je ne connais rien de l'univers et les premiers éléments sur lesquels je tombe sont ces pirates et leur ville sainte. "Pirates" est en premier ; immédiatement, je vais puiser dans l'imaginaire collectif et je réutilise le casting de "Pirates des Caraïbes". Juste après, je lis "ville sainte" et je me fabrique une version Seigneur-des-Anneaux du Vatican. Pirates, j'ai ; ville sainte, j'ai. Sauf qu'entre les deux, il y a "leur". Mon cerveau tente de faire le lien, et patatras. Je vous raconte tout ça, la Loulou et les loulous, et les autres perchés au fond, pour vous montrer qu'un texte, surtout un texte super-court, est une expérience. Et une expérience ne se produit pas juste avec de bons éléments, mais avec un agencement minutieux de ces éléments.

Tu nous donnes des pirates qui vivent dans une ville sainte. Si tu ne nous dis rien d'autre, la sauce ne prend pas. "Pourquoi ? Comment ? C'est dingue ! J'ai envie d'en savoir plus !" C'est une idée très originale, et c'est super, mais tu ne construit rien autour ni avec. Et il suffirait de quelque mots pour que la sauce prenne. Brièvement, on pourrait imaginer que ce sont des pirates "méchants" et que leurs dieux sont maléfiques et cruels, ou bien qu'ils se livrent à la piraterie comme un acte de foi, persuadés de faire le bien, comme Robin des Bois. Un mot pourrait nous orienter dans ta direction. Mais si tu nous poses ces deux éléments sans rien dire de plus, ça ne prends pas. C'est pareil pour l'Empire : déjà l'empereur, puis le vin des haut-gradés et la poudre à canon. J'imagine une armée napoléonienne, avec des uniformes colorés et des moustaches bien taillées. Mais ça reste trop peu d'indices, à mon sens. Je veux savoir à quoi ressemble ton Empire.

Comme je l'ai dit au début, on sent que tu as du talent. Avec quelques phrases, tu nous laisses deviner un univers très original et un style bien trempé, mais CE texte me semble trop peu travaillé. J'espère ne pas avoir été trop dur. J'espère aussi que tu prends ce commentaire avec toutes mes bonnes intentions. Je ne te juge pas, au contraire, je sens que tu peux faire mieux. J'ai hâte, réellement hâte, de lire tes autres productions et de voir ton talent à l’œuvre sur un projet plus travaillé.

Je te remercie beaucoup pour ta participation à ce Thème du Mois. C'est très courageux de ta part, d'autant plus qu'il s'agit de la toute première soumission au tout premier premier Thème de notre forum.

Bravo, et à très bientôt !

_________________
Pumpkin,
Signin' off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gardn.fr
Loulou



Messages : 6
Date d'inscription : 28/07/2017

MessageSujet: Re: Gagner la guerre   Sam 12 Aoû - 19:19

Coucou! Merci pour ton message Smile
Pour les répétitions je vais en enlever un max, et je crois que je vais prendre le mot "adversaire" pour condenser ma phrase (contente qu'elle t'ait plu ^-^) : j'ai peur que bourreau ça fasse trop (ça se voit peut-être pas trop mais je suis du point de vue d'un officier de l'armée des vainqueurs, du coup s'il dit "bourreau" ou "assassin" on dirait qu'il critique durement son propre camp) .

Oui c'est tout à fait clair que le texte manque de précision j'en suis consciente ^^en fait c'est pour ça que j'ai dit qu'il devrait normalement se trouver dans un roman plus global. en gros c'est un univers où il y a un mélange de cultures qui en sont au moyen âge et d'autres beaucoup plus avancées, d'où le mélange des genres et des époques, qui, je le reconnais, est perturbant.

Pour les pirates, en fait ce sont leurs ennemis qui les appellent comme ça, mais eux ne se voient pas comme tels (par exemple avec d'autres peuples qui vivent près de chez eux et ne leur font pas la guerre, contrairement  l'Empire, ils sont amicaux et font du commerce)

Ce qui était compliqué c'est que je savais pas comment expliquer le fonctionnement de ce monde sans tomber dans des descriptions ou explications qui nous "déconnecteraient" de l'action (je voulais pas faire du HS quoi ^^")

Je vais prendre en compte ce que tu dis, après en réalité je me rends surtout compte qu'il faut que je me BOUGE LES FESSES pour écrire ce roman qui a en effet un univers assez complexe

Au plaisir de te lire aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArtCor



Messages : 4
Date d'inscription : 03/08/2017

MessageSujet: Re: Gagner la guerre   Mar 22 Aoû - 14:39

Salut Loulou !
Déjà, je pense que le retour de Pumpkin est vraiment intelligent et pertinent. Je n'aurai donc pas grand chose a ajouter ^^
J'ai eu un peu de mal a comprendre mon ressenti a la lecture du texte. J'ai senti un style très chouette (avec effectivement quelques formules super bien pensées), et en même temps si je n'ai pas pleinement accroché, c'est je pense tout simplement parce que le texte est trop court et n'a pas tellement exposé les enjeux. Comme l'a dit Pumpkin, on devine un univers riche et surprenant qui est a peine montré, ce qui est un peu frustrant et qui quelque part empêche de mesurer la portée de la défaite... T'inquiète pas pour le hors sujet s'il met en valeur le coeur du texte a mon avis ^^
Bravo pour ta participation, il va falloir que je me bouge ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loulou



Messages : 6
Date d'inscription : 28/07/2017

MessageSujet: Re: Gagner la guerre   Ven 25 Aoû - 22:57

Merci pour ton message Artcor ^^
oui c'est vrai que le texte est très court donc on n'a pas le temps de s'immerger
hâte de lire ta participation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gagner la guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gagner la guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gagner la Guerre
» Jean-Philippe Jaworski - Récits du Vieux Royaume : Gagner la Guerre
» Gagner la guerre - Jean-Philippe Jaworski
» [Jaworski, Jean-Philippe] Janua Vera
» J.P. Jaworksi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Perchoir :: Les petits ateliers :: Le thème du mois :: Août 2017 - Défaite-
Sauter vers: