Là où les plumes se retrouvent.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le noeud s'était défait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nono



Messages : 4
Date d'inscription : 15/09/2017

MessageSujet: Le noeud s'était défait   Ven 13 Oct - 20:04

Hey! En retard mais on m'a dit "vas-y" donc je réponds "voici" ! (la 2e semaine de retard c'est le temps que je trouve où cliquer pour mettre un nouveau post^^)


Le noeud s'était défait

C'était stupide mais je continuais.
Je ne voulais pas, je ne voulais plus je crois, mais je ne pouvais pas m'arrêter.
J'en étais arrivé à faire n'importe quoi avec mon corps.
Et à faire n'importe quoi avec mon âme.

Voilà.
« Pourquoi ?
– Il faut simplement que je sache.
Il faut, ou tu veux ? », répondit la machine.
Je la considérai gravement. Dix ans que je poursuivais inutilement, dix ans que, lambeaux après lambeaux, je me détruisais. Que l’humain laissait place à la chair, des os, un cerveau et cette volonté – ce besoin – de savoir. Oh j'avais appris, certes, j’en avais entendu, mais si peu ; le sacrifice avait été si grand. Ce jour-là, c'était le dernier pas. La dernière expérience. La machine avait estimé mes chances de survie à 3%, cette fois-ci.
La fois d’avant, ç'avait été 11%.
Et j'avais senti à quel point j'avais été près.

« Avez-vous fait votre choix ? »
Non. Mais j'éliminai rapidement les dernières questions de préparation psychologique. Je les connaissais par cœur – c’était sa seule raison de battre, je crois. Les pupilles sélectionnaient les réponses, mécaniquement, sans que les yeux ne voient, jusqu'à ce qu’apparaisse la Question. La dernière fois, le dilemme m’avait fait flancher : 11% de chances de survie, 21% de chances d'entrer en contact. Jamais la probabilité de m'en sortir n'était passée sous le seuil de 30%. Jamais la probabilité d'entrer en contact n'avait excédé les 10%.
La machine avait fait un bond en avant, me rapprochant de l'abîme.
L'équipe n'avait pas cru à ce qu'elle avait vu quand j'avais pénétré la Sphère. Pas plus que je n'avais cru à mon retour. Si cette fois-là – peut-être pour la troisième fois – j'avais entendu des voix, distinctes, la communication avait une nouvelle fois échoué.
En ce jour, 3% de chances de survie.
En ce Jour, 43% de chances d'établir enfin cette foutue communication.

Mes yeux fixaient les deux rectangles, le Oui, le Non. Mon cerveau las se prenait à comparer les courbes des lettres aux conséquences des concepts qu’elles esquissaient. Mal, à vrai dire. La machine attendait un double battement de paupière, à peine plus rapide, pour m’ouvrir la Sphère.
J'avais détruit mon corps, mon esprit, pour en arriver là. J'avais continué avec stupidité ; en ce Jour, il aurait été stupide d'arrêter.

Pourtant aujourd'hui – aujourd’hui que le soleil caresse une dernière fois ma peau blanche et mes yeux qui voient à nouveau – je sais que j'ai fait le bon choix. Pas parce que tous ceux qui sont entrés dans la Sphère après moi en sont morts, mais parce que j'ai passé les sept dernières années de ma vie à jouir d'un bonheur simple. Quarante ans, pour mourir, c'est tôt, surtout avec leur quirielle de mécatropathes et de nanogéniciens, mais malgré le fauteuil, malgré le casque, malgré le masque, elle avait brillé en un soleil sincère.

Elle avait posé sa main sur mon bras au moment où l'œil avait choisi, je m'étais souvenu de sa peau, de son rire, j’avais fermé les yeux, et le dilemme et le nœud s'étaient défaits.


506 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pumpkin
Admin
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 25
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Le noeud s'était défait   Sam 14 Oct - 7:18

Salut Nono ! Ravi de te lire à nouveau !

J'aime beaucoup ce texte. Pas de contexte ni de description ; tout juste "mécatropathes et de nanogéniciens" à l'avant-dernière ligne pour nous donner un indice sur l'époque. Tu reste entièrement centré sur ce dilemme, qui en devient abstrait et désincarné. Un parallèle avec l'état d'esprit de ton personnage ? Intéressant.

"La Sphère" (S majuscule), la machine, les pourcentages... ce "contact" désiré, sans nous en dire d'avantage. Tout ça me rappelle William Gibson (l'un de mes auteurs favoris, sinon le favori) et plus spécifiquement sa nouvelle "Hinterlands" (dans le recueil "Gravé sur Chrome"). Je le recommande à tous les curieux et les fans hard-core de cyberpunk. Ta nouvelle m'y fait penser autant par son propos que par son style.

À tous les perchés qui voudraient voir cette nouvelle développée sur quelques dizaines de pages, lisez Hinterland !

_________________
Pumpkin,
Signin' off.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gardn.fr
Nono



Messages : 4
Date d'inscription : 15/09/2017

MessageSujet: Re: Le noeud s'était défait   Sam 14 Oct - 21:50

Merci Pumpkin pour ce retour !
Pas trop l'habitude d'écrire ou de lire ce type d'univers, mais m'étaient venues les premières lignes, et les suivantes ont... suivi^^

Je ne connais pas l'auteur William Gibson ni sa nouvelle "Hinterlands", mais je me renseignerai ! Merci pour les infos Smile

A dans très peu de temps dans le thème d'octobre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le noeud s'était défait   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le noeud s'était défait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IL ÉTAIT FAIT POUR MOI de Rebecca Serle
» J'ai fait un beau voyage ...
» Et si c'était vrai • Marc Levy
» et si harry s'était fait tué par autre chose que voldemort ?
» Mariage le 12 juillet 2014 : Il était une fois ... Une petite Manon en 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Perchoir :: Les petits ateliers :: Le thème du mois :: Septembre 2017-
Sauter vers: